X
Photo de profil Joe

Joe Bertin

Faire des belles photos avec un appareil compact

Faire des belles photos avec un appareil compact


Article publié par Joe Bertin le 15 juillet 2019


Catégorie : photographie




Bonjour bonjour !

Pas tout le monde n'a le budget pour s'offrir un appareil photo reflex et ainsi pouvoir modifier et exploiter les réglages de ceux-ci, si tant est qu'on les connaissent. Mais ce n'est pas parce que vous avez un appareil photo compact que vous ne pouvez pas réaliser de beaux clichés !

La composition


On ne va pas parler des réglages car il faut les connaître et les avoir étudiés (peut-être un prochain article ?).
De plus, un appareil photo compact n'a pas autant de possibilités d'un appareil reflex ou bridge.

Du coup, on va parler composition, ce qui est accessible pour tous !

La composition c'est la manière d'organiser sa scène pour que tel ou tel élément se trouve à l'emplacement voulu.
Imaginez votre photo comme un tableau et regardez tout, absolument tout ! Il y a une voiture en arrière-plan... je pourrais peut-être la cacher derrière un arbre ou un élément plus intéressant.
Ce lampadaire crée une ambiance que j'aime beaucoup, je vais essayer de le mettre plus en valeur.

Pour vous expliquer tout cela, je vous propose d'étudier quatre photos prises à Paris avec un appareil photo compact d'une valeur de 200€ (relativement accessible).

Le pont Alexandre III


Pont Alexandre III

J'aime beaucoup la composition de celle-ci. Il y a de nombreux éléments à regarder dont chacun à son importance.

Premièrement, le pont coupe la photo en deux. En général, en photographie, on n'aime pas quand c'est centré mais les règles sont aussi faites pour ne pas être respectées non ?
Couper la photo en deux permet de voir autant le ciel que la Seine.
Côté ciel, les deux tours cassent la ligne horizontale du pont. De plus, elles se trouvent plus ou moins sur les axes des tiers.

Pour ceux qui ne connaissent pas, la règle des tiers est une vieille règle de la photographie qui consiste à placer des éléments importants sur les lignes et intersections sur une grille (imaginaire) qui coupe la photo en trois verticalement et horizontalement.

Enfin, derrière les arbres se cache le Grand Palais que j'ai voulu ajouter sans trop lui donner d'importance (l'élément important étant le pont). À noter que le Palais n'est pas coupé (car pas esthétique) et on aperçoit le drapeau français qui est au point le plus haut de la photo : symbole de la France.

Pour le bas de la photo, j'ai attendu qu'un bateau passe pour donner un peu de vie à la photo. Ce petit bateau était parfait : petit, légèrement coloré, et se mariait très bien avec la photo elle-même. J'ai donc pris la photo lorsque celui-ci s'apprêtait à passer sous le pont.
Le dernier point est le lampadaire en bas à droite. J'ai vraiment hésité à l'intégrer à ma composition. C'est peut-être un élément en trop mais j'ai préféré le garder pour le côté très parisien qu'il apporte.

Certes, j'ai un peu retouché la photo. Mais ce ne sont que des retouches de contraste et de lumière. (J'ai aussi allumé le lampadaire avec une petite retouche mais ce n'est qu'un détail).

En conclusion de cette première photo, on peut voir que la composition est extrêmement importante. Si tous ces éléments n'étaient pas été mis correctement, alors la retouche n'aurait rien apporté de plus.

Un lampadaire de Montmartre


Lampadaire à Montmartre

À voir cette photo on ne se croirait pas en 2019, et pourtant !
L'art de savoir composer permet d'éliminer tous les éléments parasites pour ne garder que ce que l'on veut.
Si je vous dis qu'entre le lampadaire et le bâtiment se trouve une route ? Et que derrière moi se trouve une petite place avec un carrousel et de la foule. On a du mal à y croire mais c'est pourtant le cas.

Quand on s'attarde sur la photo on s'aperçoit qu'elle est plutôt minimaliste : un lampadaire et une façade de bâtiment, c'est tout !
J'ai placé le lampadaire sur une des lignes de force de la règle des tiers : sur la ligne de gauche car la petite horloge est orientée vers la droite, ce qui laisse de la place devant cette dernière.
A noter également que si les fenêtres du côté gauche sont coupées, celles de droite ne le sont pas ! Pourquoi me direz-vous ? Eh bien, si le lampadaire occupe l'espace de gauche, il n'est pas très important de mettre en valeur les fenêtres en les intégrant entièrement. Mais l'espace de droite étant vide, j'ai préféré ne pas les couper pour leur donner de l'importance. De plus, certaines sont ouvertes et laissent apercevoir un intérieur sombre, ce qui rend un effet très mystérieux.

Ajoutez à ça, des petites retouches légères de contraste pour accentuer cet effet "ancien" et vous obtiendrez le résultat ci-dessus.

La Sacré-Cœur


Sacré-Coeur

Je trouve toujours intéressant de photographier un bâtiment célèbre sous un autre angle. Cela permet de se démarquer des autres photos et vous oblige à chercher, à bouger, à tourner autour de votre sujet pour trouver le meilleur point de vue possible.

Dos à moi se trouvait la place du Tertre avec ses nombreux peintres et ses nombreux touristes ! Encore une fois, à voir cette photo, rien n'y paraît. Pour éviter cette foule, j'ai levé l'appareil pour prendre les toits et la coupole du Sacré-Cœur.
Ce que j'ai voulu mettre en valeur ici, c'est bien évidemment le Sacré-Cœur mais aussi la croix de l'église à gauche et la petite fenêtre en bas à droite. C'est tout bête mais ces deux éléments rajoutent un petit plus à la photo.
Pour cela, regardez bien l'écran et bougez légèrement de manière à ce que tous les éléments soient à l'emplacement voulu et déclenchez !

Ce sont ces petites différences et en prenant son temps de composer qui fera de votre photo une photo réussie.

Le Pont Alexandre III


Pont Alexandre III

De retour avec le Pont Alexandre III pour une composition plus originale. En effet, j'ai intégré le muret à la photo comme si c'était une arche. En réalité ce muret devait faire un mètre ou un mètre cinquante de haut tout au plus.
Il fallait donc que je me baisse et ce n'est pas une mauvaise chose, bien au contraire ! N'hésitez à tester différentes hauteurs car, en général, on reste debout avec un point de vue traditionnel alors que vu de bas ou vu de plus haut ça peut tout changer !
Ceci dit, à revoir cette photo je regrette d'avoir photographié le bateau qui passe sous le pont. Certes ça ajoute de la vie, mais voulant intégrer le lampadaire également, je trouve que cela fait trop d'éléments au même endroit. De plus, il aurait été plus intéressant et plus agréable de voir le pic du Grand Palais qui est en arrière-plan.

Ce qu'il faut retenir


Ce qu'il faut retenir dans tout ça sont les points suivants :
  • Se déplacer avant de prendre une photo (pour trouver le meilleur point de vue)
  • Prendre le temps de composer et d'intégrer des éléments intéressants pour retranscrire l'ambiance voulut
  • Tester différentes hauteurs (à ras le sol, en hauteur sur un rocher, etc.)
Oui la retouche permet d’embellir une photo, mais la composition reste le plus important ! Alors restez concentré sur ce dernier point.

Je vous laisse donc avec cette citation du photographe Ansel Adams qui résume bien cet article :

Vous ne prenez pas une photographie, vous la faites.

N'hésitez pas à laisser un commentaire et à bientôt !

- Joe Bertin -

alain

16 juillet 2019 à 19:21


Bravo pour ton article.
Mais je veux un article sur "comment prendre des phots avec ma gopro" :-)
Alinouche